Aujourd’hui,le Bitcoin continue d’être la plus grande blockchain et sert de modèle à de nombreuses autres applications basées sur les blockchains. Cependant, la blockchain Bitcoin n’est qu’une implémentation parmi d’autres de la technologie blockchain. Alors que de plus en plus d’entreprises commencent à explorer le potentiel de la technologie blockchain, de nouveaux modèles de construction apparaissent régulièrement. Souvent, ceux-ci sont adaptés à un projet défini par les créateurs eux-mêmes.

Quand on observe le Bitcoin, on comprend très bien que son but originel était d’être une monnaie digitale décentralisée, en peer-to-peer. La solution Bitcoin résout un problème spécifique : comment réaliser des transactions financières sécurisées en peer-to-peer de manière globale tout en supprimant les éléments superflus (une base juridique, un intermédiaire, ou une autorité bancaire. Bien que le Bitcoin ne soit pas parfait, il a très bien réussi à atteindre le but qui lui était destiné.

Le développement d’alternatives au Bitcoin

C’est pourquoi, en observant le fonctionnement et le principe du Bitcoin, de nombreux développeurs et entrepreneurs commencent à imaginer des structures en blockchain alternatives qui pourraient servir d’autres intérêts, les leurs. Vitalik Buterin, le développeur à l’origine du projet Ethereum, a envisagé pour son projet une plateforme ouverte sur laquelle n’importe qui pourrait construire une application. Tout en s’assurant d’une ouverture à tous, quel que soit le projet basé sur une blockchain et quelle que soit la tâche à remplir.

Plutôt qu’une simple chaîne stockant des données de transactions financières (à l’instar du Bitcoin), la chaîne de blocs Ethereum est conçue pour exécuter du code basé sur des transactions vérifiées. Ce n’est plus simplement un transfert de fonds d’un compte A vers un compte B… Ethereum permet intrinsèquement de créer un environnement dans lequel une transaction du compte A vers le compte B pourrait déclencher un vaste panel de possibilités. Par exemple, ces transactions peuvent être utilisées pour enregistrer un nouveau nom de domaine,transférer des titres de propriété, gérer l’inscription des électeurs ou exécuter des contrats sécurisés entre deux ou plusieurs parties. En fait, les «transactions » au sein d’Ethereum sont souvent appelées « contrats intelligents.»

Par Pierre Collignon

One Comment

  1. Pingback: La machine virtuelle Ethereum (EVM)

Comments are closed.