Acheter un drone est la nouvelle tendance. Personnellement, nous avons commencé par le Hubsan X4 H107C. C’est un quadcoptère de la taille d’une main avec un appareil photo basse résolution. Il coûte moins de 40 €. Par contre, il a un maigre 5 à 7 minutes de temps de vol et nous l’avons rapidement crashé. Mais c’était suffisant pour nous rendre accro. Il nous fallait plus de temps de vol et voler autant que possible.

C’est pourquoi les quadcoptères, multirotors, engins ou véhicules volants sans pilote (UAV), drones ou tout nom que vous leur donner, sont devenus si populaires. Contrairement aux avions radiocommandés et aux hélicoptères, le coût de l’entrée de gamme peut être très faible. L’apprentissage est facile et, selon la taille, ils peuvent voler dans votre jardin ou votre salon. Voici donc certaines choses que nous avons appris que vous devriez considérer avant d’acheter un drone. Même si votre plan est de n’acheter qu’un jouet. Et c’est pourquoi nous avons réalisé ce guide pour monpremierdrone.fr.

Les meilleurs drones jouets

Si vous aimez le Hubsan X4, vous serez fan du Syma X5C parce qu’il est peu coûteux. C’est la même fourchette de prix. Vous pouvez facilement trouver des pièces et des batteries supplémentaires pour augmenter l’autonomie. Sa taille – bien que petit et léger – facilite son suivi à l’extérieur contrairement à des modèles plus petits. Il dispose même d’un appareil photo , même s’il est de basse qualité. Pour voler à l’intérieur, je recommande les Minidrones de Parrot comme le Mambo. Si vous voulez juste quelque chose de stable, vous pouvez voler avec votre téléphone pendant quelques minutes. Ils sont disponibles dans plusieurs modèles et coloris différents et commencent à environ 100 €. Par contre, les modèles plus anciens peuvent être trouvés pour beaucoup moins cher.

Ces drones sont également parfaits pour les jeunes pilotes, car ils disposent de capteurs pour les aider à rester sur place sans aide. Ce qui est très pratique lorsqu’ils naviguent dans la maison. Il y a aussi une nouvelle mode de mini et nano quadcoptères / drones. Ils sont beaucoup plus faciles à piloter, grâce à l’ajout de capteurs de pression d’air ! C’est le cas pour des modèles tels que l’Aerix Vidius qui offrent une fonction d’assistance ou de maintien de l’altitude. Ce qui vous évite de devoir constamment régler la commande des gaz pour vous concentrer sur les commandes directionnelles.

Les meilleurs drones caméra

DJI est le leader des drones avec caméra. Que vous soyez à la recherche de photos aériennes et de vidéos, ou que vous souhaitiez une solution prête à l’emploi pour la télévision et le cinéma, ils ont une offre… Bien sûr, plus vous dépensez d’argent, plus les fonctionnalités sont bonnes. Si vous recherchez des performances et des fonctionnalités exceptionnelles avec un design si petit que vous pouvez l’intégrer dans votre sac à dos… La solution est le DJI Mavic Air.

Si vous n’aimez pas le fait dedépenser beaucoup d’argent pour une caméra attachée en permanence à un drone, jetez un œil au drone Karma de GoPro. Le fabricant de caméras s’investit sur le marché des drones. Son seul et unique quadcoptère Karma vous offre une solution inégalée dans les autres marques. Le Karma utilise l’une des minuscules caméras de l’entreprise. Donc quand vous ne volez pas, vous pouvez utiliser l’appareil photo pour tout autre chose… Mais, plus important encore, le cardan motorisé qui stabilise l’appareil photo dans l’air peut être retiré et attaché à une poignée incluse, vous donnant la possibilité de filmer ou de prendre des photos stabilisées.

Les meilleurs drones à selfies

Petit comme un drone jouet, mais avec l’intelligence des drones avec caméra haut de gamme, les drones selfie sont essentiellement des caméras du ciel. Les drones selfie sont assez petits et discrets dans les lieux publics. Vous les pilotez avec votre téléphone au lieu d’une grosse télécommande. Et de simples commandes à l’écran et des modes automatisés vous permettent de capturer des clichés spectaculaires. Le drone Spark de DJI est le plus polyvalent de la catégorie et est dotée d’une technologie de pointe pour rendre le vol simple et sûr.

Yuneec Breeze pas cher drone
Yuneec Breeze pas cher drone Yuneec Breeze

Cependant, si vous souhaitez économiser de l’argent, envisagez soit le Yuneec Breeze 4K, soit Hover Camera Passport. Le Breeze a des modes de vue spéciaux qui vous feront ressembler à un pilote professionnel. En seulement quelques clics dans l’application mobile, vous pouvez le programmer pour effectuer des mouvements de caméra spéciaux comme des orbites à 360 degrés ou le diriger pour voler haut et révéler la scène autour de vous.

Et si vous ne voulez pas le contrôler avec votre téléphone, Yuneec a un petit contrôleur style de jeu vidéo et un casque d’écoute à la première personne disponible. Pour le Passport, sa conception pliable unique le rend superportable. Mais il est aussi complètement protégées par son cadre de protection des hélices. Après le lancement, appuyez deux fois sur l’écran de votre téléphone pour que le drone suive votre visage. Une fois que vous avez votre prise de vue, le drone se replie à la taille d’un livre de poche.

Les meilleurs drones de course

fat shark drone de course

Sauf si vous êtes vraiment un bricoleur et connaissez vos outils, je recommande aux premiers acheteurs de s’en tenir à des modèles prêts à voler (RTF – Ready To Fly). Le fait est que quand il s’agit de drones de course, la plupart des passionnés construisent leur propre drone. Cela ne veut pas dire que les drones de course RTF n’existent pas, mais ils ne sont pas aussi abondants… Contrairement aux drones pour la photographie ou simplement pour s’amuser quelques minutes. Si vous pensez être intéressé par la compétition et que vous voulez un point d’entrée moins cher, essayez le FAT SHARK 10.

Le kit est livré avec tout ce dont vous avez besoin pour commencer : un quad, un contrôleur simplifié et un casque FPV. Il n’exige pas de licence. Le kit a même quelques portes pour s’entraîner à voler au travers et accéder à une simulation de vol. La meilleure partie est la mise à niveau. De sorte que les lunettes fonctionneront avec d’autres drones, tout comme le contrôleur. Si vous voulez sauter directement dans le grand bain, pensez à l’UVify Draco. Il est prêt à voler et vous pouvez l’acheter directement à partir du site UVify avec un contrôleur et des lunettes FPV.

Le drone est construit en dur, mais la conception est modulaire, donc si vous cassez un bras de moteur, vous pouvez simplement en mettre un nouveau et repartir. La société dispose également d’un nouveau mini drone de course appelé Oori qui, selon elle, est le drone RTF le plus rapide pour sa taille.

Vous pouvez également consulter des sites tels que Team Blacksheep et GetFPV.com qui vendent des kits complets à assembler ainsi que des options RTF. Ce dernier aura également une grande section pour les débutants avec des explications.

7 choses à savoir avant d’acheter

Les drones moins chers ne sont pas forcément pour les débutants…

Les drones ou quads peu coûteux comme le Hubsan X4 peuvent être difficile pour les débutants. Comme beaucoup de choses dans la vie, vous recevez ce pour quoi vous payez. C’est pareil pour les drones : plus vous dépensez d’argent, plus vous avez de fonctionnalités qui facilitent le vol. Par exemple, alors que le quad Hubsan X4 mentionné en haut n’est pas un mauvais point de départ, il manque des capteurs. Comme on trouve sur les drones haut de gamme, pour l’aider à voler seul ou à revenir sur base. Si vous débutez, le GPS est inestimable et vaut le coup de payer plus cher si vous cherchez un vol stable. En particulier pour les photos et les vidéos. Le GPS est quelque chose que vous ne trouverez généralement pas sur les drones jouets, et bien qu’ils soient bons, les nouveaux pilotes pourraient trouver les drones jouets incroyablement frustrants.

Les temps de vol d’un drone sont encore relativement courts

La durée de vie de la batterie est toujours limite quand il s’agit de drones… Plusieurs drones revendiquent une durée de vie d’environ 30 minutes. Quand un constructeur vous donne un temps de vol, c’est une donnée généralement atteinte dans des conditions d’essai idéales dans un environnement contrôlé. De surcroît, plus vous volez vite, plus vous ajoutez de poids, plus les vents dans lesquels vous volez sont forts, et plus vite le drone sape sa batterie… De plus, le démarrage et l’atterrissage ne sont pas pris en compte à ce moment-là. Notre règle générale est de prendre tout ce que le fabricant prétend et de soustraire 5 à 10 minutes pour les drones de taille moyenne. Les drones jouets ont généralement une durée de vol de 5 à 7 minutes, bien que certains puissent atteindre les 10 à 12 minutes.

Le prix, un simple point de départ

Une fois le drone acheté, devinez quoi? Vous n’avez pas fini de dépenser. À tout le moins, vous voudrez acheter quelques batteries supplémentaires, quelques hélices de rechange, peut-être quelques gardes et peut-être un chargeur rapide. Et même ainsi, ne vous attendez pas à voler des heures. Vous risquez fort de tomber en panne, ce qui pourrait entraîner des coûts de réparation, soit pour les pièces de rechange, soit pour les renvoyer au fabricant pour réparation. C’est exactement pourquoi DJI propose une assurance accident pour les nouveaux drones.

Lorsque vous cherchez votre drone dans les catalogues d’achat, observez ! Voyez comme il est facile de trouver des pièces de rechange, des piles et autres accessoires. Et prenez note des prix ! De même, soyez prudent lorsque vous achetez des pièces de tierces parties. En particulier des batteries et des chargeurs, qui peuvent ne pas être de la même qualité que celles fabriquées par le fabricant.

Tout le monde supposera que vous envahissez leur vie privée

Lorsque vous volez dans un espace public, ou même dans votre propre cour, toute personne qui vous voit le faire pensera que vous l’espionnez. Vous pourriez être debout au milieu d’un champ de 20 hectares avec personne en vue et votre drone à moins de 20 mètres d’altitude… Que vous devriez encore répondre à des questions. C’est un fait connu. Et ça arrive à tous les pilotes de drones. À plusieurs reprises !

Tout le monde pense que les drones sont dangereux

Peu importe si vous êtes le pilote le plus sûr ou que vous puissiez infliger plus de dégâts avec un autre objet. Tout le monde pense qu’ils sont dangereux. Cela n’empêchera pas les spectateurs de craindre pour leur sécurité . Et, franchement, c’est complètement justifié.

Rien sur les lames en plastique tournant à haute vitesse ne « crie » sécurité.

Ensuite, vous ajoutez un potentiel de mouvements imprévisibles ou de pannes système. Et ce, que ce soit à partir de 100 mètres d’altitude ou au niveau des yeux. Vous avez quelque chose de très effrayant pour ceux qui vivent de ce que les médias les nourrit. Pour aider à apaiser certaines craintes, les pilotes basés aux États-Unis deviennent membres de l’Academy of Model Aeronautics. Cela leur confère une foule d’avantages incluant l’accès aux sites de vol AMA. L’adhésion vous donne 2.500.000 $ d’assurance responsabilité générale, 25.000 $ d’assurance accident / médicale. Mais aussi 10.000 $ de décès accidentel et 1000 $ de protection incendie, vol et vandalisme. Rien de tel n’existe actuellement en France.

Trouver un endroit est difficile

Les parcs nationaux des États-Unis sont interdits. Et au New Jersey, tous les parcs d’État sont interdits au vol de drone. En France, les lois deviennent très restrictives aussi. En Belgique, le gouvernement pense à identifier chaque drone à l’aide d’une puce GSM. Avant d’acheter un drone (même un jouet si vous prévoyez de voler à l’extérieur), renseignez-vous. Vous aurez envie de visiter AirMap ou Mapbox pour vérifier les zones d’interdiction de vol pour les endroits où vous désirez voler. Prenez donc sérieusement ce point en compte, lorsque vous vous décidez pour votre achat !